La maison du Séqué

350 m2 SP / 830.000 €HT

Maître d’ouvrage Ville de Bayonne

Equipe (loi Mop)
OTCE / 180 degrés / Physalis

Programme café associatif, salle polyvalente, atelier créatif, atelier bricolage, chambres d’amis, aire de jeux et potager

Concours Décembre 2015

+ Fiche projet

Nous voyons la maison de quartier comme une suite logique de l’identité véhiculée par la ferme Loustaounaou au sein de l’écoquartier du Séqué. Elle absorbe toutes les propriétés et les modèles de cette bâtisse du XVI°s. pour les restituer aux nouveaux usages et à la nouvelle identité du quartier.
Par le biais d’une interprétation contemporaine, le vocabulaire architectural de la ferme devient celui de la maison. Il profite des moyens techniques d’aujourd’hui pour devenir une matière malléable que le projet manipule librement.
Le profil de toiture asymétrique, typique des bâtiments ruraux, est employé sur chaque façade de la maison, générant une toiture complexe délibérément contemporaine. Cette géométrie de toiture enrichit la spatialité intérieure et s’adapte aux usages des différents espaces en faisant varier la hauteur des faîtages, des rives et des plafonds.
Le registre architectural des percements de la ferme est poursuivi, profitant des effets de l’arc en plein cintre déformé pour devenir des arches à l’échelle d’un équipement public de quartier, ainsi que deux grands percements rendant traversant la maison d’est en ouest.
La matière même de la ferme est transformée pour être réemployée comme matériau de façade, respectant également son principe d’apareillage de moellon. Le registre du linteau lui aussi est employé, mais en matériau minéral contemporain, le béton. Cette relation organique à la ferme de Loustaounaou produit une maison de quartier hybride, reflet d’une modernité à l’écoute de l’intelligence vernaculaire.