Éco-quartier
« les Vignes »

5 Ha / 5.000 m2 SP 

Maître d’ouvrage Montrem, Maison paysanne de France

Equipe
180° / Atelier Physalis

Programme Parc à usages, 11 lots à bâtir, 45 logements sociaux et services publics de proximité

Concours Novembre 2014 (non retenu)

+ Fiche projet

Alignements à la rue, occupation du sol importante, architecture vernaculaire faite du chahut de toits, de formes et liée par la matière. La densité du quartier inspiré du bourg est transposée dans un plan masse dicté par la course du soleil toute l’année (agrément des espaces publics et bioclimatisme des habitats) et la recherche de vues.
La partie supérieure du village se détache du bourg par sa topographie. Le nouveau quartier exploite cette figure, et instaure le dialogue à travers sa physionomie et son réseau organiques.
Le promontoire est exploité au maximum pour profiter des vues immenses que propose le territoire. Au sud et à l’est les flancs de la vallée, au nord et à l’ouest les méandres de l’Isle.
Chaque habitant doit pouvoir jouir de cette ouverture sur le paysage.
La proposition s’inspire du tissu existant pour organiser et traiter la volumétrie et le réseau.

Le parc est l’organe polymorphe du bourg. A lui seul, il produit et digère toute l’énergie du village. Son statut dépasse la plaisance, il est pédagogique et d’intérêt sanitaire, il devient la vitrine du village. Lieu d’usage et de rassemblement, il protège également le quartier des nuisances de l’entrée du bourg.

La dimension des îlots conduit à une implantation compacte des masses mais diversifiée grâce à un réseau progressif et doux. L’accès à son logement peut se faire par la place, la cour, la rue, la venelle ou le jardin.

Cette architecture vise à être intemporelle, diverse, et à convenir à toutes les générations.